TYPE


TYPE
TYPE

TYPE

Modèle qui détermine la forme d’une série d’êtres, lui-même étant l’un de ces êtres (prototype, archétype); être qui présente la forme la plus caractéristique ou la plus parfaite d’une série (être «typique», «typé»; «typifier»: exagérer les traits caractéristiques); catégorie d’êtres définie à partir d’un trait caractéristique: en morphophysiologie, type athlétique ou type asthénique, type respiratoire ou type digestif.

Selon la théorie des types organiques de Geoffroy Saint-Hilaire, les êtres vivants sont construits suivant un plan unique, ou suivant un très petit nombre de plans, qui constituent autant de principes d’explication morphologique autonomes, distincts de ceux qui sont fondés sur les conditions d’existence. La tendance à réaliser le type et la nécessité de s’adapter au milieu peuvent entrer en conflit et déterminer chacune partiellement la forme des être observés.

La théorie des types de Russell et de Whitehead consiste en l’assignation de différents ordres, ou niveaux, ou types logiques aux expressions qui se trouvent de part et d’autre du signe d’appartenance, dans la théorie des ensembles, afin d’interdire la formation d’expressions paradoxales.

type [ tip ] n. m.
• 1495; lat. typus « modèle, symbole », du gr. tupos « empreinte, marque; caractère d'écriture », de tuptein « appliquer, frapper »
I
1Techn. Pièce portant une empreinte destinée à reproduire des empreintes semblables; cette empreinte. forme, matrice, 1. moule.
(XVIe) Vx Caractère d'imprimerie ( typographie). Mod. Modèle de caractère; ensemble des caractères présentant une hauteur, une largeur (corps) ou un dessin déterminés. Type romain, Elzévir, Didot.
Numism. Figure représentée sur une ou plusieurs séries de médailles (effigie, symbole). Monnaie au type de César.
2Didact. Élément figuré (image) ou fait (narration) que l'on considère comme « l'empreinte », « le reflet » d'un concept, en religion, d'un concept qui n'est pas encore révélé. L'Ancien Testament contient les types des mystères. figure, symbole. « J'appelle miracles typiques ceux qui sont évidemment le type, le symbole de quelque vérité morale » (Voltaire).
Philos. Modèle idéal déterminant la forme d'une série d'objets; concept abstrait et générique considéré comme un tel modèle. archétype, 2. étalon, prototype, stéréotype.
3Ensemble des caractéristiques (d'un objet), défini avant sa fabrication (industrielle, notamment). modèle, norme, 1. standard. Objet conforme au type réglementaire. « Il avait critiqué le montage d'une pompe à huile du type B.6, la confondant avec une pompe à huile du type B.4 » (Saint-Exupéry).
IICour. A
1Concept exprimant l'essence d'un ensemble d'objets ou de personnes; ensemble d'images correspondant plus ou moins exactement à un tel concept. « le miracle grec [...] un type de beauté éternelle » (Renan). 2. canon (4o). Un certain type de beauté. 2. idéal. Spécialt Schéma ou modèle de structure. Utilisation des types. classification, division, typage, typologie. Le type, opposé à l'individu.
2Sc. Ensemble des caractères organisés en un tout, constituant un instrument de connaissance par « abstraction rationnelle » (A. Cournot) et permettant de distinguer des catégories d'objets, d'individus, de faits ( classe, espèce, famille, genre, modèle). Sans type déterminé. atypique.
Biol. Spécimen permettant de faire la description d'une unité taxinomique (taxon), d'une espèce.
Types humains, considérés du point de vue ethnique, sexuel, esthétique. Elle a le type nordique, slave, les caractéristiques de ce type. Types psychologiques, de caractères ( typologie [1o], caractérologie) . « Les amants, le père, l'avare, tous les grands types peuvent donc toujours être renouvelés » (Taine). « On aime un type, c'est-à-dire la réunion dans une seule personne [de] qualités humaines » (Maupassant).
Inform. Caractéristique associée à des données. Le type vecteur d'une liste de données.
3Exemple typique, personne ou chose qui réunit les principaux éléments d'un type abstrait, et qui peut être donné en exemple. modèle, personnification, représentant; aussi stéréotype. Des types observés. « Certains prodigieux mimes, dont Frégoli est le type » (Proust). Ma sœur « réalise le type de la vieille fille dans sa funeste perfection » (France). Appos. L'intellectuel type. « Il ne lui manquait, pour être une provinciale type, que l'esprit de dénigrement » (Colette) . Cas type. Des objets types. Budget type.
4Fam. Le type de qqn, son type physique, esthétique, préféré. Ce n'est pas son type. genre. « Mme de Passelieu lui plaisait infiniment [...] elle était tout à fait son type » (A. Hermant ).
5Anglic. Rencontres du premier type (observation d'un ovni), du deuxième type (évidence d'êtres venus d'ailleurs), du troisième type (contact avec ces êtres).Fig. « La participation du Parti Communiste au pouvoir allait lui permettre d'instaurer un socialisme de troisième type » (C. Nay),d'un niveau supérieur, inconnu.
B
1(1881) Mod. Individu. garçon, homme, individu; fam. bonhomme, 2. coco, gars, gazier, gus, mec, zèbre, zig, zozo. Un grand type à moustache. Un drôle de type. oiseau, olibrius. Un type épatant. « On pardonne à tous ceux qui nous ont offensés Les morts sont tous des braves types » (Brassens). Des « types, flanqués de leurs bonnes femmes » (Beauvoir). typesse.
Amant, compagnon. mec. Elle est venue avec son type.
2(1861 arg.) Fam., vieilli Personnage remarquable, soit parce qu'il incarne visiblement un type (humain, littéraire), soit parce qu'il se rapproche d'un type pittoresque. 2. original. « le père Mongilet passait pour un type. C'était un vieil employé bon enfant » (Maupassant).

type nom masculin (latin typus, du grec tupos) Modèle idéal, défini par un ensemble de traits, de caractères essentiels : Définir le type de la beauté grecque. Ensemble de traits correspondant à une sorte de modèle générique : Le type de l'avare. Ensemble de caractères physiques qui distinguent des groupes humains : Avoir le type slave. Catégorie formée par un ensemble de propriétés, de traits généraux : Distinguer trois types de phrases. Je n'aime pas ce type d'homme. Personne ou chose qui réunit en elle toutes les caractéristiques d'une catégorie : Il est le type même de l'intellectuel. En apposition à un nom, indique qu'il s'agit d'un modèle : Un contrat type ; de quelque chose de représentatif de son genre : C'est l'erreur type à ne pas faire. Modèle d'une série d'objets identiques, qui la définit : Locomotive du type 241. Familier. Individu quelconque de sexe masculin : Il y a là un type qui te demande. Un chic type. Biologie Matériel original (spécimen, dessin ou parfois description) sur lequel est fondée la définition d'une unité de classification (espèce, genre, etc.), et auquel on fait référence sur le plan international. Chapellerie Synonyme de forme. Imprimerie Caractère d'imprimerie. Logique Selon Russell, domaine de signification. Numismatique Motif principal de l'empreinte sur le droit ou le revers d'une monnaie, d'une médaille. Psychologie Constellation de traits somatiques et/ou psychologiques présentant entre eux une certaine cohésion. (Ses corrélations sont établies à partir des typologies.) ● type (difficultés) nom masculin (latin typus, du grec tupos) Orthographe En apposition, au sens de « modèle », sans trait d'union : une phrase type, des listes types. On écrit en revanche avec un trait d'union écart-type (plur. : des écarts-types). Accord Après un type de (+ nom), l'accord se fait avec type : ce type d'erreurs est fréquent. Registre Un type (= un individu quelconque) est familier. Remarque Le mot péjoratif typesse sert parfois de féminin à type (au sens de « individu quelconque ») : il y avait surtout des habitués, quelques types et une typesse. ● type (expressions) nom masculin (latin typus, du grec tupos) Être le type de quelqu'un, être, physiquement, le genre de personne qui attire quelqu'un. Familier. Pauvre type, homme, garçon jugé peu intelligent, peu intéressant. Type biologique, ensemble des caractères qui permettent de classer les plantes d'après leur mode de survie pendant les saisons défavorables. (La notion de type biologique est due à Christen Raunkiaer.) Type floral, plan d'organisation générale des fleurs, en relation avec le nombre des antimères. (Les fleurs des monocotylédones sont généralement, du type trois [trois sépales, trois pétales, trois ou six étamines, trois carpelles].) Théories des types, théories élaborées, indépendamment par Russell et Zermelo pour éliminer les antinomies apparues dans le développement de la théorie naïve des ensembles de Cantor. Type idéal, modèle destiné à décrire un phénomène social à partir de certains traits qu'il contient. (C'est Max Weber qui est à l'origine de ce concept.) ● type (synonymes) nom masculin (latin typus, du grec tupos) Modèle idéal, défini par un ensemble de traits, de caractères...
Synonymes :
- archétype
Ensemble de traits correspondant à une sorte de modèle générique
Synonymes :
- modèle
Catégorie formée par un ensemble de propriétés, de traits généraux
Synonymes :
- espèce
Personne ou chose qui réunit en elle toutes les caractéristiques...
Synonymes :
- caractère
Modèle d'une série d'objets identiques, qui la définit
Synonymes :
- modèle
Familier. Individu quelconque de sexe masculin
Synonymes :
- gars (familier)
- phénomène
Être le type de quelqu'un
Synonymes :
- idéal
Synonymes :
- Chapellerie. forme

type
n. m.
rI./r TECH
d1./d Pièce qui porte une empreinte, servant à faire de nouvelles empreintes semblables; cette empreinte.
d2./d TYPO Modèle de caractère. Type elzévir.
rII./r
d1./d Modèle idéal réunissant en lui, à un haut degré de perfection, les caractères essentiels d'une espèce déterminée d'objets ou de personnes; ce qui correspond plus ou moins exactement à un tel modèle. Chercher à définir un certain type de beau. Harpagon est le type même de l'avare.
(En appos.) C'est l'avare type.
d2./d Ensemble des caractères distinctifs propres à une catégorie spécifique d'objets, d'individus, etc. Les types sanguins.
BIOL Individu qui présente tous les caractères distinctifs d'une unité systématique (espèce, genre, famille, etc.); spécimen servant à la description d'une telle unité.
(En appos.) Le genre "Rosa" est le genre type de la famille des rosacées.
|| Cour. Types humains (considérés selon des critères divers, souvent arbitraires). Le type anglais.
d3./d Ensemble des spécifications techniques qui définissent un objet déterminé construit en série. La Jaguar "Type E" (automobile).
d4./d Fam. Individu quelconque. Qui c'est, ce type? Syn. bonhomme, gars, mec.

⇒TYPE, subst. masc.
I. A. — 1. Pièce, généralement en métal, portant une empreinte, servant à reproduire des empreintes identiques; p. méton., cette empreinte. Il y eut bientôt dans le commerce des lampes au type du bon pasteur, qui probablement sortaient des mêmes officines que les lampes au type de Bacchus ou de Sérapis (RENAN, Marc-Aurèle, 1881, p. 546). Le gaufrage ne peut rendre que ce que la gravure est susceptible de donner et il est essentiel d'avoir un type parfaitement gravé en creux, sur acier ou sur cuivre, à la façon des coins monétaires (SCHOTT, MORIN, Presses à platine, 1910, p. 137).
2. Spécialement
a) TYPOGRAPHIE
) Vx. Caractère d'imprimerie; ensemble des caractères. (Dict. XIXe et XXe s.).
) Modèle de caractères présentant des hauteurs, largeurs et dessins déterminés. Type Didot, Garamond, gothique, romain; corps d'un type. En vertu d'une ordonnance de Louis XIV (1693), des types spéciaux furent gravés pour l'Imprimerie royale (É. LECLERC, Nouv. manuel typogr., 1897, p. 60). À partir des dernières années du XVIIIe siècle apparurent successivement plusieurs autres types (...) qui, pour la plupart, se sont maintenus (...) ou ont été remis à la mode après des éclipses, parfois longues (...). Type français (...) type anglais, (...) Elzévir (SEYL, Techn. du Journal, 1925, p. 25).
Types royaux. ,,Caractères grecs gravés par Garamond pour François 1er`` (COMTE-PERN. 1974).
b) NUMISM. Figure symbolique, effigie, empreinte au droit et au revers ou sur le flanc d'une monnaie, d'une médaille. Type à la croix, à la tour; type aux monogrammes, au temple. Un grand nombre de médailles [antiques] (...) porte pour type un vase surmonté d'une chouette (Al. BRONGNIART, Arts céram., t. 1, 1844, p. 7).
B. — THÉOL. Réalité de l'Ancien Testament considéré comme figure, comme empreinte d'un fait, d'un concept du Nouveau Testament. Ce sont certaines réalités dont ils parlent [les textes bibliques], qui, sans que les écrivains sacrés en aient eu l'intention formelle, se révèlent après coup être des « types » des réalités à venir (BOUYER 1963). Le type n'est que l'esquisse dont la réalité historique constitue l'accomplissement: ex. le baptême est la plénitude (...) d'une réalité dont l'Arche de Noé est l'ébauche (RIFFARD, Ésotérisme, 1983).
II. A. — 1. PHILOS. Moule, modèle idéal qui détermine la forme d'une série d'objets qui en dérivent; concept abstrait, où s'exprime l'essence d'une chose, considéré comme un moule, un modèle (d'apr. LAL. 1968). Synon. archétype. La partie raisonnable [de notre âme] (...) peut retourner à la vie (...) des esprits (...) en reprenant conscience de toutes les idées, éternels types et modèles des choses (P. LEROUX, Humanité, 1840, p. 57). La comparaison d'un cachet et de son empreinte est celle qui s'offre ici le plus naturellement, et qui (...) sert à exprimer l'idée d'un type par corrélation avec l'idée de ses exemplaires ou de ses épreuves (COURNOT, Traité de l'enchaînement, 1861 ds LAL. 1968).
2. a) Modèle idéal, conceptuel, d'une classe d'objets ou d'êtres réels, défini par un ensemble de qualités, de propriétés, de caractères essentiels. Synon. canon2. Type du beau; type de la beauté grecque, de la beauté classique. Le vrai type de la beauté est une rose qui, toute humide de la rosée du matin, ou chargée des grosses gouttes de la pluie d'été se balance au bout de sa longue tige (CHÊNEDOLLÉ, Journal, 1811, p. 64). [Rodin] pensait qu'un corps humain est une merveille d'architecture et le type même ou le canon de toutes les œuvres de l'architecte (GILLET, Art fr., 1938, p. 210).
b) Ensemble d'images, de traits qui correspond à un modèle générique, à un modèle idéal. Synon. prototype. Type de l'avare, du bourgeois de province, de la sainte nitouche, du titi parisien, du vieux garçon; incarner un type. Ma sœur Renée, veuve après huit ans de mariage, réalise le type de la vieille fille dans sa funeste perfection (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p. 123):
1. L'hetman de Jitomir (...) réalisait le type parfait du vieux beau. Une raie séparait ses cheveux de couleur chocolat (...). Il avait de splendides favoris à la François-Joseph, également chocolat. Le nez était un peu rouge, sans doute, mais si fin, si aristocratique.
BENOIT, Atlant., 1919, p. 134.
3. Schéma général de structure définissant des classes d'êtres ou de phénomènes (d'apr. LAL. 1968). Type arborescent, chimique, organique, psychologique; théorie des types organiques. Les langues ne se rapportent point à un type grammatical unique et ne sont nullement réductibles à un seul système primitif (RENOUVIER, Essais crit. gén., 3e essai, 1864, p. 196). Il n'y a pas de type pur: nulle part nous ne trouvons « l'orgueilleux » ou « l'hypocrite », « le schizoïde » ou « le paranoïaque » (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 40).
CHIM. Forme cristalline fondamentale. Outre la foule de variétés cristallines du carbonate de chaux, réductibles au type du spath d'Islande, il y en a une autre, l'aragonite, dont le type cristallin est essentiellement différent (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p. 177). On avait le type eau (...) auquel se rattachait l'alcool (...) et l'éther (DUVAL 1959).
B. — 1. Ensemble des caractères distinctifs (choisis d'après des critères divers) de certains groupes d'objets, d'individus, permettant leur classification. Type de comportement, de femme, d'homme, de groupe, de société; types moraux, psychologiques. Eugénie appartenait bien à ce type d'enfants fortement constitués, comme ils le sont dans la petite bourgeoisie, et dont les beautés paraissent vulgaires (BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 82). Je jouissais en imagination de toutes les matinées pareilles, passées ou possibles, plus exactement d'un certain type de matinées dont toutes celles du même genre n'étaient que l'intermittente apparition et que j'avais vite reconnu (PROUST, Prisonn., 1922, p. 26).
Être le type de qqn. Posséder les caractéristiques physiques, esthétiques qui attirent une personne. Il y a des femmes qu'on ne garde pas qu'une nuit... Celle-là [Fanny] par exemple... — Je ne lui ai pas donné une minute de grâce (...) fit Déchelette (...)Alors, c'est que vous n'étiez pas son type, sans quoi... (A. DAUDET, Sapho, 1884, p. 61):
2. Wazemmes ne s'était jamais demandé d'une façon bien pressante quel était son type de femme. Il s'apercevait que ce type-là lui convenait assez. Dans ses rêveries antérieures, quand il s'imaginait caressant, possédant une femme (...) quand il faisait des songes luxurieux (...) n'appelait-il pas à lui des formes pleines comme celles-là...
ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 274.
— [En considérant essentiellement les caractéristiques psychol., intellectuelles de qqn] Types caractériologiques. L'enfant fort réagit à une éducation molle en se faisant tyran (...): c'est le « type star », actif et efféminé (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 101).
2. Ensemble des caractères (morphologiques, psychiques, ethniques, etc.) qui sont culturellement considérés comme distinguant des groupes humains. Type chinois, espagnol, grec, latin, méditerranéen, nordique, provençal, romain, slave. J'avais une collègue (...) une femme d'aspect torchon et bienveillant, de type méridional, brune, solide, vive et d'âge indéterminé (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 14).
3. Ensemble de caractères d'abord connus comme distincts puis structurés en un tout servant d'instrument de connaissance à la suite d'une abstraction rationnelle et permettant d'élaborer ou de distinguer des catégories. Chez les animaux d'un même embranchement, le mode d'organisation, le type (...) est assez variable (E. PERRIER, Zool., t. 1, 1893, p. 174). Type est opposé par Cournot à genre (...). Le type (...) ou « abstraction rationnelle » (...) est l'ensemble d'un grand nombre de caractères formant un tout organique et dont la réunion ne peut s'expliquer par le hasard (LAL. 1968, pp. 1156-1157).
Type + adj./+nom. La confusion ne sera guère permise qu'avec (...) les érythèmes à type pemphigoïde (TEISSIER ds Nouv. Traité Méd. fasc. 2 1928, p. 292). Relations énergétiques dans les désintégrations radioactives de type (J. Phys. et Radium, Chim. phys., 1934, p. 247).
INFORMAT. ,,Ensemble des caractéristiques d'une catégorie de matériel`` (LUCA Micro-informat. 1984).
4. Ensemble de caractères, de propriétés, déterminés précisément, qui définissent une série d'objets fabriqués. Synon. modèle, norme, standard2. Types réglementaires; types de voitures, de motos. [Suivi d'un subst. en appos.] Voiture type berline. Certains appartements s'ornaient déjà, vers 1900, des becs à manchon, du type Auer (E. SCHNEIDER, Charbon, 1945, p. 306).
III. A. — 1. Être concret, réel ou imaginaire, qui réunit les caractéristiques essentielles d'une classe d'êtres ou de phénomènes dont il est représentatif. Synon. archétype, modèle, représentant, spécimen. Type de l'intellectuel; type du complet, du parfait imbécile; type de la femme à histoires; type de l'institutrice. Vif, remuant, drôle, cocasse, joyeux, délicieusement imprévu, craquant de sève et de belle humeur (...) il était le type achevé de ce qu'on appelait alors le « titi » parisien (GYP, Souv. pte fille, 1928, p. 325). Voir confouir (se), ex. 2.
BIOL. Spécimen qui a permis de faire la description d'un taxon, d'une espèce (d'apr. Méd. Biol. t. 3 1972).
2. Forme particulière servant d'échantillon. Synon. modèle, spécimen. Type d'alimentation, d'économie, de vie. La gare, blanche et carrée (...) vrai type de la petite gare de campagne perdue en pleines vignes, n'ayant jamais personne dans son unique salle (A. DAUDET, Nabab, 1877, p. 220). Je vais vous montrer quelques types de reliure; et des échantillons de peau (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 73).
En appos.ou en compos. [Avec un nom pour signifier que celui-ci représente un modèle, un exemplaire typique] Contrat-type, essai-type. Ce qui n'empêchait pas le camelot (...) de dire Le Buffet, L'Armoire, d'une façon absolue, comme s'il eût possédé des meubles-types (A. DAUDET, Jack, t. 2, 1876, p. 213). C'est autour de la mise en scène, considérée (...) comme le point de départ de toute création théâtrale, que se constituera le langage type du théâtre (ARTAUD, Théâtre et son double, 1938, p. 112).
B. — 1. Fam., vieilli. Personne remarquable par son originalité, par son comportement typique ou pittoresque. Synon. personnage, phénomène. Un vrai type, ce Nabab. Il faudra que vous me l'ameniez (A. DAUDET, Nabab, 1877, p. 19). Les plus grandes hardiesses étaient de dire d'une personne bizarre: « C'est un type » (PROUST, Guermantes 2, 1921, p. 356).
2. Pop., fam. Individu quelconque, personne du sexe masculin. Synon. asticot, citoyen, coco3, gars, gazier, gonze, mec, zigoto, zigue. Bon, brave, jeune type; type curieux, épatant, exquis, extraordinaire, formidable, foutu, infect; drôle de type. Un grand type brun, élégant, avec sa petite tête et ses épaules larges, des yeux clairs, une ombre de moustache (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 199). C'est pas de jeu parce qu'un type couche avec vous de vouloir le garder pour toujours et tout à fait (CLAUDEL, Échange, 1954, II, p. 768).
Chic type. Personne sympathique, qui a des qualités de cœur. La qualité qui fait compensation, c'est le sens de la camaraderie. On dit « chic type », dans leur argot, celui qui possède une supériorité (BARRÈS, Déracinés, 1897, p. 3). Le lendemain [de l'entrée du duc d'Aumale au lycée Henri IV], il n'était plus question de « monseigneur »; c'était Aumale tout court, « un chic type! » (D'ESPARBÈS, Folie épée, 1927, p. 10).
Péj. Pauvre type. Personne peu douée, sans personnalité ou malchanceuse. Je ne me compare pas à mon prochain. Je me mêle à mes semblables, en pauvre type, comme les autres, comme tout le monde! (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 203). Sale type. Personne douteuse, méprisable. Tu es parti et moi je trime. Tu es un sale type (COCTEAU, Enfants, 1929, p. 37).
3. Pop. [Gén. avec un poss.] Amant. Synon. arg. mec. Elle partirait par le train de Dieppe à cinq heures trente-huit. Mais peut-être son type l'emmènerait-il en auto? (SARTRE, Nausée, 1938, p. 194).
Prononc. et Orth.:[tip]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) Fin XIVe s. (Aalma, éd. M. Roques, t. 2, I, 12478: tipus. tipe. figure. forme. estat.similitude); b) 1531 théol. « symbole, représentation » (J. DE VIGNAY, Mir. hist., IX, 62: le prestre qui porte le type de l'eglise); 2. a) av. 1596 philos. (B. DE VIGENÈRE, Traicté du feu et du sel, éd. 1622, p. 202: le nom des choses [...] que Platon en son Cratyle dit estre non tant seulement le type et representation des choses mais leur essence); b) 1778 (BUFFON, Des Epoques de la nature, p. 27: le type de chaque espèce n'a point changé; le moule intérieur a conservé sa forme et n'a point varié [...] les individus de chaque genre représentent aujourd'hui les formes de ceux des premiers siècles); 3. 1776 p. ext. (RESTIF DE LA BRET., Le Paysan perverti, t. 1, p. 197: [Madame Parangon] c'est, pour ainsi-dire, le type de la beauté); 4. a) 1777 arts (Encyclop. t. 20, s.v. Grecs: Les Grecs commencerent par copier servilement la belle nature [...], à force de voir de belles personnes dans les gymnases, dans les amphithéâtres, dans les bains [...] ils se composerent par ce moyen un type du beau dans le genre féminin); b) 1811 litt. (JOUY, Hermite, t. 1, p. 37: Berville est le type d'une autre classe de Tartuffes dont la société est inondée); c) 1869 les grands types littéraires (FLAUB., Éduc. sent., t. 1, p. 253); 5. a) 1801 minér. (R.-J. HAÜY, Traité de minér., Paris, Louis, t. 1, p. XL: Or, les caractères spécifiques étant comme les points fixes d'où partent les connaissances relatives à l'espèce, j'en exclurai les couleurs [...] comme des modifications variables, fugitives et étrangères au type de l'espèce, qui est la molécule intégrante); b) 1805 (CUVIER, Anat. comp., t. 1, p. 59: s'éloigner comme par degrés d'un type primitif; t. 3, p. 10: [les] organes des animaux vertébrés, le type d'après lequel nous traiterons des organes des autres; t. 5, p. 192: les lucanes ou cerfs-volans ne suivent pas ce type); c) 1864 (RENOUVIER, Essais crit. gén., 3e essai, p. 196: les langues ne se rapportent point à un type grammatical unique; p. 197: le type sanscrit); 6. a) 1819 (BALZAC, Corresp., p. 51: Apprends par cœur les types des déclinaisons, verbes); b) 1831 (ID., Peau chagr., p. 281: ces types d'existence); c) 1832 (ID., L. Lambert, p. 196: le type du dévouement); d) 1834 (ID., E. Grandet, p. 82: Eugénie appartenait bien à ce type d'enfants fortement constitués); 7. a) 1801 (CRÈVECŒUR, Voyage, t. 1, p. 99: des physionomies d'un type particulier); b) 1845 (MICHELET, Journal, p. 625: la petite vierge a le type italien); c) 1855 (SAND, Hist. vie, t. 2, p. 311: d'un type très-accusé); 8. a) 1831 roman-type (Gazette littéraire, n° 31, 30 juin, p. 481b ds QUEM. DDL t. 30); b) 1855 amitié type (SAND, op. cit., p. 253); c) 1875 voitures-types du carrossier (GONCOURT, Journal, p. 1085); d) 1894 (BRICKA, Cours ch. de fer, t. 1, p. 185: le profil type des tunnels). B. 1. a) 1545 impr. « caractère d'imprimerie » (v. WOLF (L.). Buchdruck, p. 39); b) ca 1570 « ensemble des caractères composés, formant la planche d'impression » (d'apr. FEW t. 13, 2, p. 461; v. aussi WOLF, op. cit., p. 142); ca 1570 (CARLOIX, Mém. de Vieilleville, éd. 1757, i, 46: sorte de livres [...] qui ont passé sous le tippe de l'impression); 2. 1693 numism. (RACINE, Lettres, 110 ds ROB.). C. 1. 1843 « personne extraordinaire, qu'on remarque, originale ou bizarre » (SUE, Myst. Paris, t. 5, p. 73: Malgré ses travers, ses plaisanteries [...] M. de Rucenay n'était pas, nous l'avons dit, un type vulgaire, grâce à une sorte de dignité naturelle); 2. 1875 « personne, individu quelconque » (A. CAVAILLÉ, Les Filouteries du jeu, p. 109 ds R. Ling. rom. t. 29, p. 378); 3. 1881 typesse fém., type « amant qui paie » (RIGAUD, Dict. arg. mod.: Typesse. Femme, et particulièrement, femme dont on paye les faveurs. La typesse est celle que le type honore momentanément de sa confiance); 4. 1884 être le type de qqn (A. DAUDET, Sapho, p. 61). Empr. au lat. eccl. typus « figure mystique (en particulier employé à propos de l'Ancien Testament où se trouvent les figures ou symboles des mystères du Nouveau Testament), préfiguration, symbole » (v. BLAISE Lat. chrét.), du gr. d'abord « coup, blessure » qui a ensuite désigné l'empreinte en creux ou la saillie que laisse la frappe d'une matrice, l'emblème figuré sur cette matrice, la marque d'un sceau, un bas-relief, d'où « figure, modèle, ligne générale, schéma, archétype ». Fréq. abs. littér.:5 439. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 2 352, b) 6 414; XXe s.: a) 6 884, b) 13 550.
DÉR. 1. Typé, -ée, part. passé en empl. adj. a)[Corresp. à supra II B] Qui présente les caractères d'un type. Femme, homme très typé(e); caractère fortement typé. Ma brabançonne à poil ras, que les éleveurs estiment « un sujet bien typé » (COLETTE, Mais. Cl., 1922, p. 217). b) Élaboré d'après un modèle précis. Autour d'une cabine a déjà tous les caractères classiques du dessin animé (...) un scénario ingénieux, des personnages bien typés (SADOUL, Cin., 1949, p. 16). [tipe]. 1res attest. a) av. 1846 « formé sur le type de » (TOEPFFER, Voy., I, 3e journée ds LITTRÉ), b) 1922 « qui présente les caractéristiques d'un type (en parlant d'un animal) » (COLETTE, loc. cit.); de type, suff. . 2. Typer, verbe trans. a) [Corresp. à supra I A 1] Marquer d'un type, d'une empreinte correspondant à certaines caractéristiques. Typer des poudres. (Dict. XIXe et XXe s.). b) ) [Corresp. à supra II B] Donner les caractères essentiels, les plus caractéristiques d'un type (Dict. XIXe et XXe s.). ) [Corresp. à supra III A] Transformer en type. Synon. typifier. Jésus a pris, a défini une attitude (...) on la reproduira dans le culte (...) on la stylisera et on la « typera », comme il sied à une conduite hiératique exemplaire (Philos., Relig., 1957, p. 38-10). [tipe], (il) type [tip]. 1re attest. 1873 « marquer d'un type » et « présenter tel ou tel type (à propos de différentes sortes de sucre) » (Journ. offic., 15 fév., p. 1078 et p. 1105, 3e col. ds LITTRÉ Suppl.); de type, dés. -er. 3. Typesse, subst. fém., pop., vieilli. Femme, fille. Un peu loufoque elle est; mais c'est une typesse qu'elle est pas fière, hein! (MUSETTE, Cagayous poilu, 1919, p. 24). []. 1re attest. 1878-79 (La Petite lune, n° 50, p. 4); fém. arg. de type. 4. Typiser, verbe trans., rare. Caractériser par les traits les plus pertinents, les plus essentiels; rendre typique. Individualité typisée; personnage typisé. Dès cette époque elle commençait à tout typiser, individualiser, synthétiser, dramatiser (BALZAC, Illus. perdues, 1837, p. 45). [tipize], (il) typise [-pi:z]. 1re attest. 1834 (ID., Lettre Étr., t. 1, p. 205); de type, suff. -iser.
BBG. — HAMMARSTRÖM (G.). Type et typème, graphe et graphème. St. neophilol. 1964, t. 36, pp. 332-340. — QUEM. DDL t. 30, 31, 33.

type [tip] n. m.
ÉTYM. V. 1380, sens abstrait (II); du lat. typus « modèle, symbole »; grec tupos « empreinte d'un coup; marque; caractère d'écriture », de tuptein « appliquer, frapper ».
———
I Techn. Pièce portant une empreinte destinée à reproduire des empreintes semblables; cette empreinte. Contretype.
1 (XVIe, « livres qui ont passé sous le tippe de l'impression »). Vx. Caractère d'imprimerie; ensemble des caractères. Typographie.Mod. Modèle de caractère; ensemble de caractères de hauteur, largeur et dessin déterminés. || Types royaux, caractères grecs gravés par Garamond pour François Ier. || Corps d'un type; type de tant de points. || Type gothique, romain, elzévir, Didot.
1 Actuellement, l'imprimerie emploie couramment le type romain, qui se subdivise en type français, anglais et anglo-français; le type elzévir, plus ou moins large et plus ou moins maigre; et le type Didot, qui comprend les Didot gras, demi-gras, vieux style et néo-Didot. Le besoin de nouveauté, la nécessité pour les fondeurs de créer des types nouveaux (…) et aussi un certain snobisme, qui tend à vouloir remettre à la mode les types anciens, ont fait surgir (…) un certain nombre de types dont quelques-uns ont une forme originale (…) Parmi ces nouveaux types, nous citerons le Cheltenham (…) le Grasset, l'Auriol, le Cochin, le Garamond, le Bodoni, etc.
Henri Leduc, Composition typographique, p. 24.
2 Numism. Figure représentée sur une ou plusieurs séries de médailles (effigie, symbole…). || Monnaie au type de César.
2 (…) je voudrais simplement mettre pour type la croix même de Saint-Louis, et à la légende : ordo militaris, etc.
Racine, Lettres, 110, 30 mai 1693.
———
II
1 Didact. a Élément figuré (image) ou fait (narration) que l'on considère comme l'« empreinte », le « reflet » d'un concept (spécialt, dans le voc. théologique, d'un concept qui n'est pas encore révélé). || L'Ancien Testament contient les types des mystères, des révélations du Nouveau Testament. Figure, symbole.Par ext. « Le même terme s'emploie au figuré, pour signifier un modèle moral, et dans ce sens-là il ne signifie autre chose qu'un exemple ou une similitude » (1765, Encyclopédie).
3 J'appelle miracles typiques ceux qui sont évidemment le type, le symbole de quelque vérité morale.
Voltaire, Questions sur les miracles, I, « Miracles typiques ».
b Philos. (D'abord métaphore du sens I). Modèle idéal déterminant la forme d'une série d'objets; concept abstrait et générique considéré comme un tel modèle. Archétype, conception, étalon, 1. original, 2. original, prototype.
4 (…) une âme humaine, dont le caractère et le type original imprimé par le Créateur, ne saurait jamais être complètement effacé.
Maine de Biran, Du physique et du moral de l'homme, II, VI, p. 144.
c (XVIIIe). Cour. Concept abstrait, considéré comme exprimant l'essence d'un ensemble d'objets réels (ou de personnes) et comme un modèle à imiter; ensemble d'images qui correspond plus ou moins exactement à un tel concept. || Un type de beauté éternelle (→ Grec, cit. 2). 2. Canon (supra cit. 3). || Un certain type du beau (→ Face, cit. 41). Idéal. || Le type allongé, élancé (cit. 2), chez les artistes florentins. Gabarit.Les types humains dans la littérature. || Les amants, le père, l'avare, tous les grands types (→ Renouveler, cit. 7). || Le type du bourgeois (cit. 10) de province. || Des caractères (cit. 67), c'est-à-dire des types généraux (→ Matamore, cit. 1).Désigner un individu par un type en rhétorique. Antonomase.« On aime un type, c'est-à-dire la réunion dans une seule personne (de) qualités humaines… » (→ Séduire, cit. 10). || Incarner, réaliser un type, le type de la vieille fille (→ Funeste, cit. 21; et aussi piètre, cit. 1). || Le type de la sainte nitouche (cit. 2).Avoir tel type, présenter les caractères de ce type (→ 2. Officier, cit. 5).
5 (…) M. Winkelmann observe que (…) les Grecs se sont élevés au beau idéal dans tous les genres (…) à force de voir de belles personnes dans les gymnases, dans les amphithéâtres, dans les bains (…) ces Grecs semblables à l'abeille, qui du butin des fleurs compose son miel, réunirent les yeux les plus admirables à la bouche la plus parfaite, etc., ils se composèrent par ce moyen un type du beau dans le genre féminin.
Encycl. (Diderot), Suppl. 1777, art. Grec.
6 Aussi voilà un principe étranger à l'antiquité, un type nouveau introduit dans la poésie, et, comme une condition de plus dans l'être modifie l'être tout entier, voilà une forme nouvelle qui se développe dans l'art. Ce type, c'est le grotesque. Cette forme, c'est la comédie.
Hugo, Cromwell, Préface.
7 Ce n'était pas une petite tâche que de peindre les deux ou trois mille figures saillantes d'une époque, car telle est, en définitive, la somme des types que présente chaque génération et que la comédie humaine comportera.
Balzac, Avant-propos, Pl., t. I, p. 13.
8 La province nous oblige de vivre au plus épais d'une humanité dont les traits sont accusés; elle nous fournit des types. Enlevez à l'œuvre de Balzac tout ce dont l'a enrichi la Province, il n'en restera que le pire. Ce n'est pas par ses duchesses qu'il est éternel, mais par les Grandet.
F. Mauriac, la Province, p. 35.
2 Sc. Ensemble des caractères organisés en un tout, constituant un instrument de connaissance par « abstraction rationnelle » (Cournot) et permettant de distinguer des catégories d'objets et de faits ( Classe, espèce, famille, genre, modèle), d'individus. || Sans type déterminé. Atypique.Biol. Spécimen permettant de faire la description d'une unité taxonomique (taxon), d'une espèce.
3 Schéma ou modèle de structure. || Utilisation des types. Classification, division, typologie. || Types d'êtres vivants étudiés par la systématique. || Le type opposé à l'individu (cit. 7). || Types chimiques (J.-B. Dumas), organiques (Geoffroy Saint-Hilaire), logiques, moraux (Rauh), psychologiques (par ex., chez Jung : type introverti, etc.).(1845). Cour. || Types humains (→ Espèce, cit. 33), considérés du point de vue ethnique (→ Race, cit. 16), sexuel, esthétique, psychique, etc. || Type provençal (→ Croiser, cit. 9). || Elle a le type nordique, latin, elle présente les caractères de ce type. || La persistance (cit.) d'un type physique (dans un lieu).Types moraux et types organiques (→ Diverger, cit. 3).Types psychologiques, de caractères, etc., étudiés par la typologie, la caractérologie.Types de langues indo-européennes (cit. 1).Types de sociétés, de groupes. || Le type, « construction artificielle », doit être distingué de la structure « qui désigne (…) une partie de la réalité sociale elle-même » (Gurvitch, Traité de sociologie, I, II, 4).
9 Esthétiquement, le nombre des types humains est trop restreint pour qu'on n'ait pas bien souvent, dans quelque endroit qu'on aille, la joie de revoir des gens de connaissance, même sans les chercher dans les tableaux de vieux maîtres, comme faisait Swann.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. IV, p. 106.
Du type… (suivi d'un adj. ou d'un nom). || Des savanes du type jungle (cit. 2), du type tropical.
(1901). Fam. || Le type de qqn, le type physique, esthétique, qui l'attire. || Ce n'est pas son type. Genre, idéal.
10 Il poursuivit, avec une irritante douceur, que Mme de Passelieu lui plaisait infiniment, qu'elle était tout à fait son type, étonnante de jeunesse, commode, avec son vieux mari et son amant invisible, enfin inespérée (…)
A. Hermant, Souvenirs du vicomte de Courpière, IX.
10.1 Cependant, j'ai aimé ou j'aimerai plusieurs fois dans ma vie. C'est donc que mon désir, tout spécial qu'il soit, s'accroche à un type ? Mon désir est donc classable ? Y a-t-il, entre tous les êtres que j'ai aimés, un trait commun, un seul, si ténu soit-il (un nez, une peau, un air), qui me permette de dire : voilà mon type ! « C'est tout à fait mon type », « Ce n'est pas du tout mon type » : mot de dragueur : l'amoureux n'est-il qu'un dragueur plus difficile, qui cherche toute sa vie « son type » ?
R. Barthes, Fragments d'un discours amoureux, 1977, p. 43.
4 (1931). Ensemble des caractères, des propriétés (d'une série d'objets concrets fabriqués), tel qu'il a été défini avant leur fabrication, leur production (notamment dans l'industrie). Modèle, norme, standard. || Types réglementaires de certains matériaux. Échantillon. || Objet conforme au type réglementaire. || Types de voitures (→ Roder, cit. 3). || Une pompe (2. Pompe, cit. 4) du type B 4.
5 Personne ou chose qui réunit les principaux éléments d'un type abstrait (→ ci-dessus II., 1., c), et qui peut être donnée en exemple (exemple typique). Modèle, personnification, représentant (II.). || Des types observés, des natures spéciales (→ Idiosyncrasie, cit. 2).(1845; types esthétiques, littéraires). || Les types de Balzac (→ 2. Ensemble, cit. 15).Péj. || Des types tout d'une pièce (→ 1. Mannequin, cit. 9).
10.2 Ce qui dans notre esprit survit de Proust, ce sont des types : Charlus, les Verdurin, Swann, la grand-mère et la mère de Marcel.
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 208.
(Types humains). || Certains prodigieux mimes, dont Frégoli reste le type (→ Identité, cit. 8). || Types exceptionnels, dans l'histoire. Figure (IV.). || C'est le type du parfait imbécile. || C'est le type de femme à histoires (cit. 54).(1926). En appos. || C'est l'intellectuel type.
11 (…) en littérature on ne compose un type qu'en employant les singularités de plusieurs caractères similaires.
Balzac, Modeste Mignon, Pl., t. I, p. 441.
12 Un type, j'ai créé un type (…) Tout armé, il est sorti de mes entrailles (…) Olivier Maldone, c'est son nom, ne m'appartient plus; il a emprunté mon apparence et s'est séparé (…) J'ai offert mon corps et ma face; un type, un héros en est sorti (…)
A. Arnoux, Suite variée, « L'écran ».
13 Il ne lui manquait, pour être une provinciale type, que l'esprit de dénigrement.
Colette, Sido, I.
14 (…) c'était le type de l'affaire à tout casser, de l'affaire à grande manchette dans les journaux.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. VI, XXX, p. 260.
(Choses). Forme particulière. || Un type raffiné de civilisation.En appos. Typique. || Le caractère type de la manufacture (cit. 3).
Budget type (→ Salaire, cit. 5). || Cas type. || Des objets types.
6 (1844, argot). a Fam., vieilli. Personnage, personne (homme ou femme) remarquable, soit parce qu'il (elle) incarne visiblement un type (humain, littéraire), soit parce qu'il (elle) se rapproche d'un type pittoresque. Bizarre, 2. original (4.). → Numéro, cit. 6. || Quel type !
15 Dans le bureau, le père Mongilet passait pour un type. C'était un vieil employé bon enfant qui n'était sorti de Paris qu'une fois en sa vie.
Maupassant, Toine, « Le père Mongilet ».
15.1 — Un type hein.
— Surtout à Rueil. Fallait pas grand'chose pour les épater les gens à Rueil.
R. Queneau, Loin de Rueil, 1944, p. 197.
b (1881). Mod. (Fam. ou pop.). Individu (du sexe masculin). Asticot, bonhomme, citoyen, coco (cit. 2), être, garçon, gars, gazier, gonze, homme, individu, mec, zèbre, zigoto, zigue (→ Bougre, cit. 2; palotin, cit.). || Un type à moustache (→ Narine, cit. 6). || Bon, brave, chic type (cf. Bon bougre). || Un type épatant (cit. 3). || Sale type, type infect (cit. 7). || Pauvre type : individu sot, ou méprisable. || Un type foutu (1. Foutre, cit. 14). Typesse.
16 En tout cas, vous vous êtes conduit, vous, comme un chic type.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. X, XXX, p. 298.
17 On ne savait presque rien des choses du monde en général, enfin des inconscients (…) Les petits types dans mon genre prenaient encore bien plus facilement qu'aujourd'hui des vessies pour des lanternes.
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 75.
18 Il affirma que ce garçon était certainement un sale type comme tous ceux de la coloniale (…)
R. Queneau, le Dimanche de la vie, p. 58.
(Sans qualificatif). Spécialt. Homme. Mec. || Les types et les bonnes femmes (→ Typesse, cit. Cocteau).
19 (…) ceux que l'on peut voir, le samedi ou le lundi, faire patiemment la queue (les types avec des casquettes neuves posées bien droites sur leurs têtes terreuses, le col de chemise propre fermé par un énorme bouton de cuivre)…
Claude Simon, le Vent, p. 104.
(1880). Pop. Amant; « homme ». || Elle se promène avec son type.REM. Très courant depuis son apparition, ce sens tend à perdre du terrain au profit de mec.
CONTR. Copie.
DÉR. Typé, typer, typesse, typifier, typiser.
COMP. Atypie, atypique, biotype, génotype, phénotype. — V. Typo-, -type.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • type — type …   Dictionnaire des rimes

  • typé — typé …   Dictionnaire des rimes

  • Type 59 — Un Type 59 au Musée militaire de Pékin. Production Production 1958 1980 Unités produites 9500 Caractéri …   Wikipédia en Français

  • Type 69/79 — Un Type 69II (base des Marines de Quantico) Caractéristiques de service Conflits Guerre Iran Irak (1980 1988) Guerre du Golfe (1990 1991) Opération libérat …   Wikipédia en Français

  • Type — Type, n. [F. type; cf. It. tipo, from L. typus a figure, image, a form, type, character, Gr. ? the mark of a blow, impression, form of character, model, from the root of ? to beat, strike; cf. Skr. tup to hurt.] [1913 Webster] 1. The mark or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Type 2 — or Type II may refer to:* Type 2 20 mm AA Machine Cannon, a Japanese weapon * Type 2 AT mine * Type 2 cannon, a 30 mm Japanese weapon * Type 2 encryption * Type 2 Gumbel distribution * Type 2 Ho I, a Japanese tank * Type 2 Ka Mi, a Japanese tank* …   Wikipedia

  • Type 07 — is a new family of military uniforms to be used by all branches of the People s Liberation Army (PLA) and People s Armed Police (PAP) of the People s Republic of China (PRC). During 2007 2008, the new uniforms will replace the Type 87 Service… …   Wikipedia

  • Type 56 — 1, Type 84S и Type 56 Тип: автомат Страна …   Википедия

  • -type — type, typie ♦ Éléments, du gr. tupos « empreinte; modèle » (⇒ type) : archétype, contretype, linotype, prototype, sténotypie. type, typie, typo . éléments, du gr. tupos, empreinte, modèle . ⇒ TYPE, élém. formant I. Élém. représentant le subst.… …   Encyclopédie Universelle

  • Type 81 — 1 (наверху) и Type 81 (внизу) Тип: автоматическая винтовка Страна …   Википедия


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.